Repreneur

Des salariés co-entrepreneurs pour prendre en main leur destin !

Le dirigeant de votre entreprise part à la retraite ? Les actionnaires majoritaires se retirent ?
Votre entreprise est sans repreneur et vous êtes convaincus du savoir-faire et de la viabilité de celle-ci ?
Reprenez collectivement votre entreprise en Scop.

Reprendre votre entreprise à plusieurs

Réussir une reprise d’entreprise, c’est d’abord réussir un projet humain, la gestion des hommes et la mobilisation des équipes en place.

C’est faire de votre engagement collectif, de votre motivation et de votre implication un atout de réussite économique et humaine de votre entreprise.

Vous devenez co-entrepreneurs et vous prenez votre avenir professionnel en main. Vous participez activement à la réussite de votre projet et profitez d’une partie significative des bénéfices de
l’entreprise.
Votre outil de travail devient commun, le statut Scop est le garant de votre place au sein de l’entreprise et du libre choix des dirigeants.

Un engagement collectif appuyé par un réseau

La double qualité de salarié et d’associé dans l’entreprise est un atout majeur de la formule Scop. Cette stabilité et cette implication rassurent les clients comme les fournisseurs ainsi que les acteurs clés de l’environnement de l’entreprise.
L’accompagnement du réseau des Scop commence dès l’étude de la faisabilité et de la viabilité du projet. Il se poursuit après son lancement pour soutenir les nouvelles équipes.

  Votre reprise en 4 étapes-clés

LE DIAGNOSTIC : UNE ÉTAPE DÉTERMINANTE POUR ÉVALUER LA VIABILITÉ DE L’ENTREPRISE

  • Dresser un état des lieux complet de l’entreprise : sa santé financière, ses forces et faiblesses, son environnement économique et juridique
  • Réaliser un audit social avec analyse des savoir-faire, identification des postes-clés, des compétences internes et des recrutements à prévoir.

L’ÉQUIPE : QUI POUR DIRIGER ET RÉUSSIR LA REPRISE ?

  • Désigner une équipe dirigeante et un leader reconnus par les salariés Valider la motivation de tous les salariés impliqués dans le projet de reprise
  • Redéfinir les orientations stratégiques, marketing, opérationnelles, etc.

L’ÉVALUATION : LE JUSTE PRIX ÉTABLI PAR UN PROFESSIONNEL

  • Faire appel à un professionnel pour évaluer le prix de l’entreprise
  • Négocier le montant de la vente avec le cédant dans le cas de transmission saine

LA MISE EN ŒUVRE CONCRÈTE DE LA REPRISE : LE MONTAGE JURIDIQUE ET FINANCIER, LE CHOIX DE LA GOUVERNANCE

  • Définition du montage juridique, de la gouvernance et du fonctionnement de la future Scop : règles d’admission des associés, répartition du résultat...
  • Établir un plan de financement pour le développement futur de l’entreprise, en validant la capacité financière des salariés repreneurs, et avec le soutien de partenaires financiers
  • Quand la situation le permet, impliquer le cédant dans les premiers mois de la Scop pour assurer un passage de relais dans les meilleures conditions.

Il existe 2 dispositifs spécifiques aux Scop favorisant la reprise par les salariés :

  1. La Scop d’amorçage, pour faciliter la transmission de PME saines aux salariés. Ces derniers ont jusqu’à 7 ans pour racheter la majorité du capital à un associé non salarié (personne morale, établissement financier, autre Scop...). Pendant cette période, ils restent majoritaires en droit de vote et le régime fiscal des Scop s’applique.
  2. Un droit d’information préalable des salariés sur les possibilités de reprise des entreprises de moins de 250 salariés.

Téléchargez le guide de la reprise d'entreprise par les salariés

Guide reprise en SCOP